Accueil

Guide des huiles au CBD

Les effets secondaires du CBD

Le CBD ou cannabidiol est désormais disponible sous de nombreuses formes afin que chaque consommateur puisse trouver le produit idéal. On parle beaucoup des effets du CBD et comment il peut être utilisé comme complément alimentaire et comme une aide pour ceux qui cherchent à diminuer certains maux, mais il ne faut pas oublier de présenter les possibles effets secondaires de ce cannabinoïde.

Le CBD n’est pas considéré comme une substance dangereuse et nocive pour l’organisme , c’est ce qu’a déclaré l’OMS le 14 décembre 20171. Le CBD peut pourtant avoir des effets secondaires que nous listerons ci-dessous.

Des effets secondaires sans gravité

Les effets secondaires listés dans cet article ont été généralement observés par les consommateurs eux-mêmes ou lors d’études cliniques sur le cannabidiol. A ce jour on ne connait pas encore tout sur les mécanismes du CBD, mais nous pouvons cependant vous présenter les principaux effets secondaires rencontrés lors de la consommation de CBD.

Somnolence

Le CBD est souvent utilisé pour induire un état de relaxation mais aussi pour faciliter l’endormissement par les personnes rencontrant des problèmes de sommeil. Le CBD peut également être utilisé à faible dose durant la journée pour d’autres applications, il est donc désagréable de se sentir somnolent après la prise de CBD dans ces situations. Généralement la somnolence est un effet secondaire dû à une prise trop importante de CBD et se résout rapidement en diminuant la quantité consommée ou tout simplement en choisissant un dosage plus faible.

Certaines personnes sont particulièrement sensibles à la molécule et sont plus sujettes à la somnolence après la prise de CBD ; nous leur conseillons donc de privilégier la consommation de cannabidiol le soir ou à un moment de la journée destiné au repos, et de ne pas conduire ou effectuer des tâches qui demandent une grande vigilance.

Bouche sèche

Cet effet indésirable est plutôt répandu et ne représente qu’une gêne passagère sans gravité. La sécheresse buccale peut survenir après une prise de CBD car on assiste à une diminution de la production salivaire ; il semblerait que le CBD puisse agir via les récepteurs endocannabinoïdes sur les glandes salivaires et inhiber la production de salive.

Parfois il suffit de stopper la consommation et boire un verre d’eau pour faire passer cette sensation, vous pouvez également envisager une diminution de votre consommation de CBD si ce problème arrive fréquemment.

Inconfort digestif

La prise de CBD peut être suivie par des désordres intestinaux comme des nausées ou des diarrhées chez les personnes les plus sensibles. C’est un effet secondaire qui peut être lié à une mauvaise tolérance au CBD ou aux ingrédients accompagnant le produit que vous aurez choisi ; par exemple, les huiles végétales contenues dans les huiles au CBD.

Si vous remarquez des nausées ou des problèmes de transit après la prise de CBD, il serait plus prudent d’en parler avec votre médecin et envisager une diminution de votre dosage ou de changer votre mode de consommation.

Modification de la pression artérielle

Il a été observé une légère baisse de la pression artérielle chez certaines personnes ayant consommé des doses importantes de CBD. Cette baisse de la pression artérielle est susceptible d’entraîner des vertiges et étourdissement.

Bien entendu si vous avez une tension naturelle basse ou si vous souffrez de problèmes de régulation de la tension nous vous invitons à consulter votre médecin avant la prise de CBD et de toujours privilégier les dosages légers.

Le CBD et les médicaments

Le CBD peut avoir une interaction avec certains médicaments dégradés par le foie, principalement à cause des cytochromes P450, des enzymes du foie responsable de la métabolisation du CBD et d’un grand nombre d’autres substances que l’on retrouve dans les médicaments.

Comment fonctionne le système enzymatique cytochrome P450 ?

Lorsque nous sommes exposés aux molécules contenues dans l’air, la nourriture ou les médicaments que nous consommons, les enzymes du cytochrome P450 entrent en jeu afin d’éviter l’intoxication de notre organisme par des composés chimiques .

Les cytochromes p450 permettent de métaboliser un grand nombre de médicaments et nous permettent également de faire disparaître les substances nocives pour notre organisme.

Pour faire simple, si une substance métabolisée par une de ces enzymes est déjà présente dans le corps et que l’on ajoute une nouvelle substance habituellement dégradée par la même enzyme, on risque une intoxication du foie.

La métabolisation du CBD

Le CBD est une molécule qui est métabolisée par le système cytochrome P4502 et peut donc entrer en interaction avec d’autres molécules métabolisées par le foie contenues dans les médicaments.

La consommation de CBD avec certains médicaments peut donc entraîner des effets indésirables : si les enzymes concernées sont occupées avec le CBD elles ne pourront pas métaboliser les molécules contenues dans les médicaments pris et risquent donc d’entraîner une concentration plus importante de ces médicaments dans l’organisme.

Quels sont les médicaments concernés ?

Il existe encore peu d’études sur les interactions du CBD avec les médicaments, mais par principe de précaution on déconseillera la prise de médicaments et de CBD sans l’avis d’un médecin .

Votre médecin sera votre interlocuteur principal pour connaître les médicaments concernés, mais généralement on considère que tous les médicaments métabolisés par le foie peuvent être concernés par ces interactions.

Dans tous les cas nous vous invitons à toujours consommer votre CBD avec modération afin d’éviter d’éventuels effets secondaires ou interactions médicamenteuses.

 

Références

1 https://www.who.int/features/qa/cannabidiol/fr/
2 https://www.projectcbd.org/science/cannabis-pharmacology/cbd-drug-interactions-role-cytochrome-p450