Accueil

Guide des huiles au CBD

L’évolution du marché du CBD

Le CBD, ce cannabinoïde non-psychotrope issu du chanvre a connu depuis un peu plus de 2 ans maintenant un regain d’intérêt de la part des consommateurs, un peu partout dans le monde. Tandis que le marché du cannabis se développe dans certains pays allant vers une légalisation de cette drogue, le CBD se fraye un passage et touche de nombreuses personnes à la recherche d’un produit naturel sans les effets du THC.

Le marché du CBD dans le monde

La législation sur le CBD en pleine évolution aux Etats-Unis

Le CBD connu depuis des années aux États-Unis, il est de plus en plus populaire et fait l’objet de nombreuses recherches sur internet.

Aux Etats-Unis, c’est un marché en pleine progression principalement grâce au marché du cannabis médical qui est actuellement autorisé dans 28 Etats, même si la législation autour du CBD reste floue. En effet, depuis le décret « Farm Bill » institué par Barack Obama en 2014, la culture du chanvre industriel est autorisée lorsque la plante ne contient pas plus de 0,3 % de THC et qu’elle est destinée à la recherche, mais l’utilisation et la revente du CBD extrait de ces plantes reste illégale dans de nombreux états : principalement car le CBD reste considéré comme une substance classée au même titre que certaines drogues dures. En, cette fin d’année 2018, un nouveau projet de loi est sur le point d’être adopté par les Etats Unis, retirant le chanvre et les cannabinoïdes, dont le CBD de la liste des substances réglementées.

Selon une étude du Brightfield Group, le marché du CBD pourrait exploser dans les années à venir et placer le CBD en tête d’affiche pour ses nombreuses applications possibles sans effets psychotropes.

Le développement du marché dans les pays d’Europe

Au Royaume-Uni, le marché du CBD a explosé ces dernières années, et afin de réguler la production et la vente de produits contenant du CBD, l’Etat a choisi de considérer le CBD comme un produit médical nécessitant des autorisations spécifiques pour la production et la vente. Cette décision s’inscrit dans un plan de légalisation du cannabis à des fins thérapeutiques effectif depuis le 1er novembre 2018.

La grande majorité des pays d’Europe n’ont pas de législation particulière concernant le CBD, mais considèrent généralement que l’utilisation du chanvre est possible si la variété ne contient aucun effet psychotrope et reste en dessous de la barre des 0,2 % de THC. En Suisse, la réglementation est légèrement différente et autorise le chanvre et son utilisation tant que la plante ne comporte pas plus de 1 % de THC.

Le point sur le marché du CBD en France

En France on remarque depuis la fin de l’année 2017, un regain d’intérêt pour le CBD et les produits dérivés du chanvre. A partir de ce moment, de nombreuses boutiques ont fleuri partout sur le territoire, proposant du « cannabis light », c’est à dire des fleurs de chanvre ne contenant pas plus de 0,2 % de THC. Ces boutiques spécialisées proposaient également des produits dérivés contenant du CBD comme des huiles pour une consommation se rapprochant des compléments alimentaires.

On voit nettement un regain d’intérêt via les recherches effectuées sur le sujet avec la requête « cbd » en France depuis la fin de l’année 2017.

L’intérêt des consommateurs pour ces nouveaux produits reste stable jusqu’à une nouvelle hausse des recherches à l’été 2018 ; cette date coïncide avec la clarification de la loi sur le CBD. A ce moment là, on entend parler du CBD sur toutes les chaînes et on apprend donc que les fleurs de chanvre ainsi que les produits contenant du THC, même à moins de 0,2 % sont interdits à la vente.

La plupart des pays voisins de la France sont concernés par les questions sur le CBD mais beaucoup estiment que le produit n’est pas interdit tant qu’il contient moins de 0,2 % de THC ; on assiste alors au développement de nouveaux produits sans THC particulièrement adaptés au marché français.

Quel avenir pour le CBD ?

Grâce à la réglementation actuelle en France, les fabricants et revendeurs de CBD sont en mesure de proposer un large éventail de produits : e-liquides pour cigarette électronique, huiles ou crèmes pour la peau...

Cette réglementation reste cependant plus restrictive que celle de certains voisins européens, sera-t-elle donc amenée à évoluer dans les mois qui viennent ? En attendant d’éventuelles évolutions, les consommateurs convaincus par le cannabidiol sont de plus en plus nombreux en France, et participent au développement du marché et à la recherche d’une qualité exemplaire pour tous les produits au CBD.